Un forum pour s'exprimer. Slameurs ou non, on est là pour partager ! Slam


    artiste

    Partagez
    avatar
    Guillaume
    En quête de slams
    En quête de slams

    Nombre de messages : 48
    Date d'inscription : 06/06/2008

    artiste

    Message par Guillaume le Lun 8 Mar - 13:40

    A travers les rivières d’argent sillonnant le visage d’amont en aval trônent des rêves en cristal
    Des prismes aux trois facettes confondant basalte et quartz réfléchissent l’aurore boréale
    Aux confins d’un hiver austral auréolé d’un halo de lumière caché derrière un voile opalin
    Le vent mugit des voix de crécelles qui caressent de leurs mains glacées la chevelure épineuse des sapins

    Donnant pour l’hiver plus d’envergure à sa verve toujours aussi féconde ainsi qu’à sa volubile faconde
    Faite de phrases redondantes légères et virevoltantes dans tous les sens tels des flocons de neige
    Tapissant les lignes rectilignes au tracé archaïque de ma feuille pour faire apparaître le mouvement rotatif d’un manège

    Des chevaux par troupeaux galopent parcourant la verte prairie endormie de la colline que les anciens nommèrent Poséidon
    Où repose en paix une colonie de fleurs de lis aux pétales lisses qui vibrent sous la mélodie suave de la lyre
    Et si t’as pas trouvé la clé de sole viens donc prendre ta lyre si les images sont à vivre les récits sont à lire
    On cherche surtout la clé du ciel pour ouvrir la cage qui emprisonne la colombe et libérer la princesse captive dans son donjon


    Artiste sur ta palette arc en ciel viennent se choir toutes les couleurs criardes que le cueilleur trouve dans la nature
    Soudain explose un feu d’artifice au liant minéral ou l’ocre de la terre de Sienne ajoute un peu d’Italie à la teinture

    Une main de fer se saisi alors du pinceau de soie prolongeant avec douceur la ligne incurvée de son âme d’enfant

    Une fresque en guise d’hommage posthume à l’innocence de ses boucles blondes que le gel a par la suite endurcies
    Les gouaches éclatent et giclent avec panache dans la cour de récréation ou on refait le monde en peignant la vie

    Sous la bienveillance d’une aube à l’horizon vermeil je redessine le lundi avec un clin d’œil du dimanche
    Journée de repos souvent pluvieuse le drap de satin me recouvre heureusement que la toile est étanche

    La semaine se présente sur une surface plane en perspectives carré, triangulaire, et souvent réalisé à grande échelle,
    La société repose sur ces pans de mûrs de béton et d’acier en trois dimensions sillonnés par d’étroites ruelles,
    Maquillée par les fumées de gaz la poussière de la pierre la rouille du métal un visage au regard d’argent,
    Coiffé d’une chape de plomb grise en arrière plan le peintre a juste pris soin de mélanger le noir et le blanc…

    Mais ce gris paraît bien morne parfois l’arôme corrosif qu’émane le robusta retombe en un vulgaire souffle monocorde
    Les angles sont tellement droits que les puissants en deviennent obtus combats entre esprits tordus sur fonds d’ discours monotones,
    On ne peut les arrondir ce serait comme noyer un bon bordeaux le millésime serait en crue d’ailleurs dehors il pleut des cordes,

    pour pendre tout espoir, ce prisonnier agars condamné pour abus d' confiance accroupie dans des millions d' cellules grises,
    n'en déplaise à Dionysos il serait plus juste de mettre de l'eau dans son vin la nuit assèche le sang les larmes se cristallisent,
    me réveillant à côté de ma dulcinée sous un drap de satin l'oiseau chantant une ode à la rose enveloppée par la rosée,
    son envole vers d'autres cieux laisse choir une plume soyeuse qui me servira à emprunter leurs ailes et voyager à leur côté,

    histoire d'aller au bout de ce que veulent nos cœurs dans une nature qui bat la chamade quand elle se trouve assiégée de fumée,
    et le tam tam des marteaux sur la rudesse de l'enclume devant la fusion le forgeage le moulage de nos amertumes,
    ces monstres d'acier qui s'élèvent impétueux toisant de leurs yeux de verres les quelques arbres perdus au milieu du bitume,

    quoi qu'il arrive l'artiste ne peut que copier la nature créer n'est pas divin c'est juste la nature de l'artiste,
    tu vois au fond ma plume peut tirer de l’encrier la quintessence d’une œuvre picturale que toi seul a le don de faire,
    Comme quand tu saisis le pinceau pour décrire sans vergogne le portrait d’un monde que les anciens nommaient Terre !
    avatar
    Guillaume
    En quête de slams
    En quête de slams

    Nombre de messages : 48
    Date d'inscription : 06/06/2008

    allo!

    Message par Guillaume le Ven 26 Mar - 11:23

    est c'que veut bien mettre un commentaire?
    avatar
    Bibibobo
    Admin
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 1359
    Age : 26
    Localisation : Valence, Drôme
    Date d'inscription : 18/01/2007

    Re: artiste

    Message par Bibibobo le Lun 5 Avr - 10:49

    Ah, j'ai bien aimé, j'ai trouvé que c'était très pictural et riche ...

    Contenu sponsorisé

    Re: artiste

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 16:47