Un forum pour s'exprimer. Slameurs ou non, on est là pour partager ! Slam


    voyageur d'un jour

    Partagez
    avatar
    Guillaume
    En quête de slams
    En quête de slams

    Nombre de messages : 48
    Date d'inscription : 06/06/2008

    voyageur d'un jour

    Message par Guillaume le Ven 18 Déc - 13:43



    Des montagnes de forêts denses et de verts pâturages s’élèvent,
    Comme si le plancher des vaches pouvait toucher le toit céleste,
    Bienvenue dans un pays ou un jour la terre a imité le Soleil en se levant,
    Pour montrer au voyageur d’un jour la beauté figée conservée par le temps,

    Minute par minute foulant de mes souliers de cuir pas à pas ces sillons escarpés,
    Je perçois au loin le bruit des clochettes rustiques mêlé au bellement des moutons,
    C’est la transhumance parmi les arbres qui brandissent fièrement leurs branches dans la clarté,
    Le voyageur d’un jour s’adonne à ce spectacle son et lumières respirant à plein poumon,

    L’air du large et l’air du massif se rencontrant comme deux gosses dans la fleure de l’âge,
    L’air de rien il y a comme un air de déjà vu le mistral est venu faire la bise à l’Alizé,
    Il ne lui a pas mis un vent puisque soufflant à son oreille « je suis prêt pour le mariage »,
    Avec ses grands airs elle lui répondit alors j’aime être libre comme l’air au grand air de l’été,

    A bout de souffle je me sens libéré de toute chaîne ce maillon sans collier au front qui perle,
    Ce bateau sans attache qui apprend à naviguer seul à la frontière entre la terre et le ciel,

    Vers un port ou on jette l’encre sur sa traversée du désert avec en toile de fond l’océan,
    A croire que l’Atlantique rend pacifique des âmes jusque là amarrées à la digue des tourments,
    A croire que la montagne met aux supplices les hommes cherchant à s’élever sur ses versants,

    A l’orée d’une contrée où je n’ serai pas contre te rencontrer en dansant ardemment le flamenco,
    Après avoir siroté une tequila cerise aux effluves de poésie douce dans un vers à pieds,
    Nos pas sans césure se chevauchent sur le toit du monde telles les ailes irisées d’uniques oiseaux,
    Pour montrer au voyageur d’un jour la passion libérée de son écrin par une étreinte enivrée,

    C’est aux grés des carrefours des croisements que nos artères se tutoient le langage du ciment,
    Si mon cœur en demeure figé son battement incessant retenti lui comme un appel venu d’Afrique,
    Berceau de l’homme ou crâne de nature dégarnie sillonné par les nomades au clair du firmament,
    La gibecière pendue à mon épaule par une lanière demain sera hier d’une manière heureuse ou tragique,

    La gouvernante lorgne par le trou de la serrure mon départ silencieux de la chambre en coup de vent,
    Les cheveux encore ébouriffés l’air saumâtre d’un regret partir en laissant respirer la fille du mistral,
    Ne te laisse pas emporter par la tempête que ton visage ne se réduit en peau d’ chagrin un tel désagrément,
    Dés à présent je jette les voiles avec mes grands airs pour parcourir l’hémisphère et finir en rafale,

    A bout de souffle je me sens libéré de toute chaîne ce maillon sans collier au front qui perle,
    Ce bateau sans attache qui apprend à naviguer seul à la frontière entre la terre et le ciel,

    Des rires lointains me parviennent encore aux oreilles je les cueille au vol d’un revers de la main,
    La proue défiant l’écume des vagues ma barque vogue entre les écueils cap sur le lendemain,
    Une lettre en évidence sur le guéridon pour se souvenir de l’amour au pied levé mais j’ai le pied marin,

    Me voilà amarré dans le port d’ Inverness une chaussée de remblais comme rempart aux colères de Neptune,
    Des écriteaux et autres panneaux mettent en exergue sur les bateaux et les bars le dialecte celtique
    J’ai changé de planète on dirai il y fait beaucoup plus froid les cheveux sont roux dans la brume,
    Des rues typiquement anglaises ou les parapets de pierres délavées se dressent brandissant une ambiance ésotérique,

    La nuit tombe non Jack l’éventreur n’existe pas pourtant on pourrait croire qu’ici les gens roulent en calèche,
    A la lumière tamisée du candélabre le ruissellement scintillant rappelle l’âge d’or de l’ère industrielle,
    Le brouillard opaque non sans suggérer que cette époque est partie en fumée et les gramophones prêchent,
    La parole de la jeunesse issue des cités ouvrière de grande Bretagne des fans ils en avaient une kyrielle,

    Un homme trapu sorti d’ nulle part portant un kilt à carreaux m’interpelle alors d’une voix nasillarde,
    Se proclamant apôtre du folklore local la main tendu il m’invite à boire dans un pub de cette ville,
    Il y a des êtres comme ça inondés de soleil demeurant pourtant loin du rayonnement de Séville,
    A déguster un whisky en buvant ses paroles d’une saveur familière il occupe une mansarde,

    A bout de souffle il se sent libéré de toute chaîne ce maillon sans collier au front qui perle,
    Ce bateau sans attache qui apprend à naviguer seul à la frontière entre la terre et le ciel,

    Au jardin de l’éphémère les plantes migrent sous la branche du pigeon au regard de connivence,
    Une nuit à refaire le monde dans les bras d’une belle brune ou dans la chope d’une bière blonde,
    Au voyageur les saveurs fugaces des plats andalous l’Espagne en un sourire charmeur de Valence,
    Ces personnes avec qui on partage un bout de route comme les quartiers d’un fruit qu’on émonde,

    avatar
    Guillaume
    En quête de slams
    En quête de slams

    Nombre de messages : 48
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: voyageur d'un jour

    Message par Guillaume le Ven 18 Déc - 13:45

    dédicasse à celles et ceux qui ont portent des lunettes ou des lentilles!! c'est pas une tare d'avoir une mauvaise vue d'un autre côté l'amour rend aveugle lol dsl pour ces lettre en petit caractère
    avatar
    Bibibobo
    Admin
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 1359
    Age : 25
    Localisation : Valence, Drôme
    Date d'inscription : 18/01/2007

    Re: voyageur d'un jour

    Message par Bibibobo le Mar 29 Déc - 11:39

    Ce texte est très beau je trouve. Je visualise bien la scène, comme en direct !

    Contenu sponsorisé

    Re: voyageur d'un jour

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 14:58